www.oliviers-centenaires.com

Vente d'oliviers aux paysagistes, grossistes, jardineries, entreprises, particuliers.

Soigner les oliviers des maladies et parasites:

Prendre soin d’un olivier demande un peu de méthode et quelques connaissances. Mais ne nous affolons pas, c’est à la portée de tout le monde…et pour ceux qui n’y connaissent vraiment rien, ils seront ravis de savoir que ses maladies sont pour la plupart sont cycliques, elles qu’elle apparaissent et disparaissent. Sachez tout d’abord qu’aucune maladie n’est mortelle pour l’olivier (sauf la verticilose).

Les parasites et maladies de l’olivier:

L’œil de paon ou cycloconium :
oeil de paon

Nous l’avons vu dans notre rubrique arrosage, l’excédant d’eau est souvent la cause la plus fréquente des maladies de l’olivier.
Elle se caractérise par l’apparition de tâches brunes ou jaunes auréolées sur les feuilles. Elle se traite facilement de manière préventive en pulvérisant de la Bouillie Bordelaise. Il vous faudra également éliminer les rameaux malades et dans les cas les plus extrêmes, effectuer une taille profonde ou sévère. Sachez que ce souci est assez courant lorsque vous cultivez vos oliviers en pots. Si cela déplaît au propriétaire, les risques pour l’olivier ne sont guère importants. Il faudra simplement espacer ou éliminer l’arrosage pendant quelque temps.

La fumagine : fumagine

La fumagine est un parasite qui colonise feuilles et bois et qui donne l’impression d’une poussière noire et matte. Cette maladie, très rare chez les jeunes arbres, est également appelée « Noir de l’Olivier ». Elle se soigne simplement en deux étapes. La première consiste à effectuer une taille sévère de l’arbre en éliminant les branches contaminées. Sachez que plus vous attendrez, et plus la taille devra être sévère. La deuxième étape consiste à brosses le tronc et les branches maîtresses avec une base liquide composée d’eau et de savon de marseille. Sachez que ce crytogame peut aussi être évitée par un simple traitement à la bouillie bordelaise (ou sulfate de zinc).

La mouche de l’olivier : olivier mouche

Egalement appelé Dacus Olea, cet insecte n’est nuisible que pour les olives. Si vous ne récoltez pas vos olives, inutile de traiter vos arbres une fois que la maladie sera avérée ! Encore une fois, un traitement préventif à la bouillie bordelaise évitera ce désagrément qui arrive une fois que les olives sont formées (juillet). La mouche de l’olivier est un insecte colonisateur car il pique l'olive lorsqu’elle est formée puis pond des œufs. De cette ponte naît une large qui se transformera à son tour en mouche… qui laissera dernière elle un trou dans vos olives ! Sachez que seul un traitement phytosanitaire pourra venir à bout de ce fléau bien connu des oléiculteurs, car si rien n’est fait à temps, ces olives ne seront ni acceptables comme olive de bouche (esthétique), ni comme source d’huile d’olive (taux d’acide oléique trop élevé).

Le Chiron : olivier neiron

Connu sous d’autres noms, (neiron ou scolyte de l’olivier) est un petit coléoptère qui s’attaque aux branches maîtresses et au tronc de l’olivier. Il y fait des trous puis des galeries sous l’écorce de l’arbre. Cet insecte s’attaque souvent aux arbres affaiblis, et crée des la sciure fine sur les parties de l’arbre touché. La plus part du temps, il vous suffira de tailler votre olivier et de supprimer les branches touchées. Un apport en engrais azotés peut également l’aider à ce battre. Sachez que certaines espèces d’insectes sont aussi très friandes de ce type de coléoptère ! Et oui, le traitement bio est le plus efficace !

La teigne : olivier teigne

La teigne ne mettra pas en danger votre olivier, mais détruira son aspect esthétique. En effet, ce parasite s’attaque aux feuilles, fleurs et fruits de l olivier. Seul un traitement préventif par insecticide peut être efficace pour lutter contre la teigne. Il doit s’effectuer au mois de mars, est peut s’avérer coûteux, si vous avez beaucoup d’oliviers à traiter. Il s’agit en fait d’un papillon qui attaque vos arbres en trois étapes en fonction de son évolution dans le temps :
- Avril : les chenilles rongent les bourgeons
- Mai : Les fleurs sont grignotées par les chenilles et ne produiront donc aucun fruit. Ceux qui survirent tomberont rapidement et n’arriveront pas à maturité.
- Juillet : l’insecte pénètre les olives et pond ses œufs dans le fruit. Certaine fois, le cycle reprend de la ponte précédente au mois de mars suivant.

La cochenille : cochenille

Cet insecte apparaît sur le dos des feuilles et des branches entre mai et juin et ne voit le jour que si le temps est chaud et humide. Son apparition est facile à identifier, car cet insecte suce la sève de votre olivier et forme des capsules noires au dos des feuilles de l’arbre. Si la cochenille s’élimine une par une par une pression des doigts sur la capsule noirâtre, elle peut aussi, pour les impatients, s’éradiquer avec un bon traitement phytosanitaire.

La verticilose : verticiillium

La verticilose est un champignon microscopique appelé scientifiquement verticillium dahliae. Il vit majoritairement dans la terre et se propage par les racines lors de la montée de sève. Cette maladie ne voit le jour que sur des sujets manipulés par l’homme. Elle est favorisée par certaines blessures occasionnées lors de l’arrachage ou de l’empotage. Cette maladie se caractérise par le dessèchement des bois de l’année, des fleurs, feuilles et fruits qui tombent quelques semaines après la mise en terre. Un fongicide puissant est nécessaire pour éradiquer le verticillium dahliae. Notez qu’un deuxième traitement est souvent préconisé, trois mois après la première dose.

Vous avez pu le constater, la plupart des maladies de l’olivier peuvent être évitées par une application de bouillie bordelaise en mars et septembre. Le fait que nous aillons plus milliers d’oliviers centenaires en France est assez rassurant ! L olivier survit très bien à ces maladies !!! Et sachez que plus votre arbre est vieux, plus il est résistant !

acheter des oliviers d'exceptions